L'assurance-placement de branche 23: injustement méconnue

Jeudi 10 août 2017

  • Seulement 1 Belge sur 4 connaît les produits de la branche 23.
  • Même les personnes qui connaissent ces produits sont généralement incapables d'en citer les avantages et les risques.
  • Les mesures gouvernementales de cet été pourraient favoriser une percée de la vente des produits de branche 23. Au cours du premier trimestre 2017, ce segment a déjà progressé de 14,7%.

Bruxelles – Une étude menée[i] auprès de plus de 2.000 personnes révèle que près de 40% des Belges ont investi leur argent dans un ou plusieurs produits financiers. La formule préférée est l'assurance-épargne de branche 21, suivie par les fonds d'investissement, les actions, les obligations, les assurances-placements de branche 23 et les fonds de fonds.

L'étude se concentre sur la connaissance de l'assurance-placement branche 23 par le grand public. Les répondants ne sont que 25% à en connaître le principe: une assurance vie couplée à des fonds d'investissement. Interrogés quant aux avantages et inconvénients de l'assurance-placement, à peine plus de 10% des répondants savent que ce type d'investissement n'est pas soumis au précompte mobilier, est assorti de l'obligation de payer une taxe de prime et permet de désigner un bénéficiaire au choix.

Les trois principales raisons pour lesquelles les répondants n'investissent pas dans les produits de la branche 23 sont: "échéance trop lointaine", "rendement trop faible" et "risque trop élevé". Cette constatation n'est pas neuve. C'est notamment pour cette raison que Generali a complètement remodelé sa gamme de branche 23 il y a deux ans, en y incluant des fonds de renom et en assortissant ces produits de diverses options visant à réduire le risque (investissement étalé, stop loss dynamique et réinvestissement automatique). Grâce à ces optimisations, l'encaissement de primes dans ce segment a progressé de 85% en 2016. Au cours du premier trimestre 2017, Generali Belgium a vu sa part de marché progresser à plus de 13%.

L'étude s'est également intéressée à la satisfaction des clients de la branche 23 quant à la communication sur leur investissement. Quelque 50% des répondants qui reçoivent une situation annuelle ont indiqué souhaiter connaître plus souvent l'état de leur compte. L'obtention d'une situation actualisée constitue pour les investisseurs une des premières raisons de contacter leur courtier ou assureur. Generali s'efforce de répondre également à ce souhait. Ainsi, Generali Belgium a lancé en avril 2017 – en exclusivité pour la Belgique – un nouvel outil de reporting qui permet au courtier de fournir instantanément une situation actualisée à son client (sous la forme d'un PDF ou d'une consultation via internet).

L'accord gouvernemental de cet été rend la branche 23 encore plus intéressante

Suite à l'adoption de diverses mesures fiscales découlant de l'accord conclu cet été par le gouvernement fédéral, Generali s'attend à une forte progression des produits de branche 23. Tom Vanham, CEO Generali Belgium:

Les produits de branche 23 sont exemptés de la nouvelle taxe sur les fonds d'investissement. On peut donc s'attendre à un ajustement de l'attitude des investisseurs qui, selon moi, entraînera la percée définitive de la branche 23."

 

[i] La recherche a été menée par iVox et a eu lieu en janvier 2017 sur le base d'une enquête représentative comprenant 2.104 participants.

Bruno Peelman Marketing & Communication at Generali Belgium